Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les habitants de la résidence LAPUJADE-BONNEFOY

dénoncent les incivilités


Article paru dans la Dépêche du Midi du 13/12/2006


Au bord de l'exaspération...

Les propriétaires et locataires de la résidence Lapujade-Bonnefoy ont la peur au ventre. Depuis presque deux ans, leur quotidien est troublé par des agressions verbales et physiques, rodéos en moto ou scooters, dégradations sur les bâtiments, etc. Des voitures ont été brûlées, des personnes menacées de mort. Les résidants ont fait circuler une pétition qui a recueilli quelque 200 signatures. Celle-ci a été transmise au préfet André Viau par le sénateur Jean-Pierre PLANCADE, conseiller général du canton VI.

D'autres élus ont rencontré les résidants tels Gérard BAPT, député de la circonscription, et Laurent Cuzacq, maire délégué du quartier. « La situation n'est plus acceptable en l'état et des rondes de police quotidiennes deviennent indispensables pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Des agressions ont déjà eu lieu, des plaintes ont été déposées auprès des services compétents et renouvelées par le syndic sans qu'aucune suite n'ait été donnée », précise une partie du texte de la pétition.

PEUR DES REPRÉSAILLES

Le syndic « Tagerim » a, à son tour, interpellé les élus : « Nous nous permettons de solliciter votre attention concernant un grave problème de troubles et de nuisances provoqués par certains jeunes désœuvrés sur la copropriété ». Il a aussi interpellé les services de police : « Il serait regrettable que des actions de type privé viennent à voir le jour, les occupants étant lassés par l'indifférence latente des élus et des personnes ayant compétence pour mette un terme à ces nuisances. »

Au niveau des résidants, la peur de témoigner ou de figurer simplement sur la photo illustrant cet article en dit long sur la « peur des représailles », terme adopté par l'un des propriétaires. Seule une poignée d'entre eux a accepté de se laisser photographier. Alors qu'ils étaient dix fois plus nombreux… Et personne n'a voulu que son identité figure dans nos colonnes pour étayer un témoignage. Malaise !

Christian Maillebiau


 

Article publié avec l'aimable autorisation de la Dépêche du Midi

Tag(s) : #MANIFESTATION

Partager cet article

Repost 0